De la musique expérimentale, électronique, baroque,
De l’exploration sonore,
De l’image abstraite, concrète, l’amour du cinema,
De la poesie sonore et du mouvement,

Une scénographie volontairement cablée et constituée de materiaux brut

 

 

Modulable dans leurs formes et leurs fonctions, nos interfaces de jeux se veulent évolutives et porteuses de technologie hightech mais aussi d’objet lowtech (retroprojecteur, objets sonores, instrument acoustiques,…). Autant bidouilleur qu’adepte des outils numériques, les artistes du collectif L e M a T r i C e . . . manipulent en direct, images, musiques et sons.
En accord avec la création et la poésie, les artistes du collectif pensent les liens d’interactions entre les multiples expressions artistiques, en dévéloppant l’utilisation d’outils numériques .

 

 

 
- des capteurs analogiques (percuteur, mouvement, distance, contact, inclinomètre, accéléromètre, caméra…),
- des contrôleurs numériques utilsant les normes MIDI ou OSC (table de mixage, pad, joystick, wiimote, pédalier, kinect, wiimote…),
- des logiciels appropriés (Isadora, Max MSP, Ableton Live, Ipmidi, Osculator, JunXion, Quartz Composer),
- un violon, un saxophone,
- du verre, du métal, du bois, de l’eau, du textile.

 

 

 

Partenaires

 

Festival Vision’R (Paris), Musée des Confluences (CCI de Lyon), le 102 (Grenoble), festival Electrochoc (Bourgoin Jallieu), ToÏ ToÏ (Villeurbanne), Festival RhinoJazz(s) (Rive de Gier), Festival 7Bis Chemin de Traverse (Bourg en Bresse), Fées d’hivers - Parcour des Fées ,…