IN MATERIA

 

PROPOS GENERAL

 

In Materia se situe dans le champ des arts numériques. Le dispositif interactif mis en oeuvre, un méta-instrument audiovisuel, permet à l’interprète de jouer des propositions ouvertes (entre impro et écriture). Mais en plus de produire des sons, retraités, l’interprète influe directement sur l’image. Le geste musical par son intention induit la densité, la légèreté, l’amplitude, le vide, le plein, le flux, le grain, la dynamique, les couleurs, le silence et le noir… autant dans les yeux que dans les oreilles, les paramètres sonores sont alors autant à voir qu’à entendre, ce qui les rend plus concrets.

La succession de 6 actions, 6 modes de jeu précis, ouvrent 6 univers sonores et visuelles distincts. Enregistrées en direct au fur et à mesure que le temps s’écoule, les 6 parties sont alors rediffusées, à l’identique mais simultanément, dans un tableau final où se mêlent alors chant, violon, objets sonores, traitement en temps réel, images.

LA CREATION

 

6 pièces autonomes sont conçues autour de 4 univers artistiques complémentaires, au croisement des éléments bois-eau-feu-air-métal-terre… 

Une 7ème pièce naît de l’accumulation, de la superposition, des 6 précédentes, dans une mise en abîme… 

Une création dans le champ des arts numériques, où sons, voix, lumière et couleur interagissent pour générer la matière physique, chimique, organique, visuelle, auditive, sensorielle… vibratoire.

LA MEDIATION

 

En plus d’un espace scénique, le dispositif de In Materia peut servir à des actions artistiques pour de la médiation.

Objectif général :

- in-former les publics sur des pratiques artistiques relatives aux arts numériques,

- faire découvrir, par la pratique, ces formes émergentes d’art,

- être et mettre dans un processus de création,

-proposer des moments, riches des expériences vécues ensemble, où respect et mise en valeur des matières sonores et visuelles sont les seules directives.

 

Contact : association Prune85 / les85prunes@yahoo.fr

 

In Materia - La création

 

 

 

In Matéria - L’action artistique - Reportage réalisé par Cap Canal

 

 

 

Audrey Pévrier
(violon, direction de choeur et chant)

Formée par l’orchestre symphonique et les grands choeurs d’oratorio, j’ai cheminée dans le répertoire classique jusqu’à la création contemporaine et l’improvisation qui m’ont permis de me connecter à ma propre créativité et de concevoir l’acte de chanter ou jouer dans  une dimension d’expression personnelle qui sort du champs de l’interprétation.

J’ai à coeur aujourd’hui de transmettre cette liberté d’expression et de donner la possibilité à chacun de se confronter à  sa propre musique.

 

Benoit Voarick
(Lumière, engrenages et vidéo en direct)

Formé à la technique cinématographique (diplômé du CLCF de Paris, assistant réalisateur) dont je m’éloigne rapidement, je déambule sur différents champs de bataille de la création contemporaine. Artiste vidéaste, performer, vj, documentariste, je m’inspire du moment pour en construire de tout autres… décalés

 

Sébastien Eglème
(metteur en son)

Après l’orchestre symphonique, le baroque, l’improvisation, l’électroacoustique, la chanson, les musiques électroniques et le punk, j’axe aujourd’hui mon travail autour de la création. Violonsite (DEM), compositeur (Master2 MAAAV), musicien intervenant   (diplômé du CFMI de Lyon), improvisateur, je construis mon langage musical au cours de toutes ces rencontres, ces expériences humaines où se croisent les univers artistiques (vidéo, théâtre, danse, arts plastiques, poésie…).

 

Pascal Caparros
(dispositifs d’images et vidéo en direct)

Imagiste, je crée et mixe l’image en direct en utilisant des outils numériques et des dispositifs low tech, les deux se mêlant dans une esthétique se référant aux arts plastiques. Mon intérêt pour l’abstraction oriente mon travail vers l’utilisation du larsen, de la lumière, vers le lien image-son, et la scénographie. Les éléments figuratifs présents dans mon travail sont influencés par le cinéma expérimental et/ou d’art et d’essai.