OLD SCHOOL

 

 

 

 

  • 4 platines vinyles
  • 1 mini-TV
  • 1 petit componium
  • des engrenages
  • qui lient et relient les images et les sons
  • un sillon qui pose la cadence
  • un autre qui anime la lumière
  • un stylo qui s’en mêle
  • une Gribouille-Machine
  • pour créer de nouveaux plans à revisiter

L’installation Old School, comme son nom l’indique est un retour aux sources.

La boucle est l’élément de base du dispositif.

Elle marque cette installation comme elle marque l’histoire de la musique depuis très longtemps. Que ce soit via la basse continue ou l’ostinato à l’époque baroque, la walking basse en jazz, ou encore celle qui, sur un disque de cire, donna naissance aux musiques électroacoustiques dans les studios de l’ORTF dans les années 1950 … Celle que l’on retrouvera plus tard dans le hip hop et les musiques électroniques, techno, dès les années 1980, sous le nom de sample. 

Effectivement si les 4 éléments principaux sont construits sur des boucles, aucune d’entre elle n’est précisément « calée » ni rythmiquement ni harmoniquement.

Le dispositif sonore se place dans la tradition des musiques du XXème, dites « de réservoirs » , où l’aléatoire prend une grande place.

En ce troisième millénaire naissant, l’image a pris une dimension qui tend de plus en plus à sa banalisation, et la multiplication des écrans dans notre espace au quotidien en rend la lecture d’autant plus compliquée.

Pourtant, faire une image n’est pas rien !

Cette installation a été présentée à Molly Sabata (fondation Albert Gleize) et à La Ferme du Vinatier (Bron).

  Contact : association Prune85 / les85prunes@yahoo.fr